22 au 27 juillet 2018

Professeurs

single no-meta

Bernard Simard

BernardSimardProfesseur de guitare | La Bottine Souriante (1983-1987) est le premier essaim avec qui Bernard partira en tournée. Il fera plus de 300 concerts en quatre ans à travers le Canada, Les États-Unis et l’Europe. Bernard enregistrera son premier disque avec l’équipe et poursuivra son chemin.  Après la période Bottine, il propose de fonder Manigance ; un conciliabule mémorable entre les styles musicaux de Québec et Lanaudière. De 1987 à 1990 le groupe tournera régulièrement en France et au Québec, jusqu’en 1991 où le groupe se fragmente pour servir d’autres projets.  En 1992, Bernard s’établit en France où il restera neuf ans. Il y formera un autre groupe : Gwazigan; groupe de musique québécoise qu’il crée avec trois bretons et un malgache tous installés aux alentours de Rennes. Il sillonnera la France de 1994 à 2001 avec le quatuor et joindra parallèlement la formation Cabestan où la spécialité sera le chant de marin.  C’est au sein de multiples autres formations que Bernard prêtera sont talent de chanteur et de guitariste dont Les Clochards Célestes, Migration (troupe de danse de Québec), Matante Alys, Matawin (groupe de musique québécoise en Bretagne), Nuked (groupe de musique irlandaise en Bretagne), Tabarnak (trois bretons et un québécois), Ben Embelle, Les P’tits Bûcheux, La Tuque Bleue, Les Lutins sans Lutrins, …  Bernard Simard a fait partie de plusieurs groupes mais se permet quelques incartades à la routine en acceptant des spectacles solo ou d’impromptues formations, suivant les belles occasions de jouer auprès de différents musiciens tels que Pierre Laporte, Éric Favreau et ainsi côtoyer Sean Keane, The Chieftains, Charlie Pigott du groupe DeDannan.  Si les années 80 et 90 ont été bien remplies musicalement, les années 2000 sont toutes aussi comblées auprès de plusieurs formations comme Le Vent du Nord (2002 à 2004),  le Trio à Quatre auprès de Michel Bordeleau, Pierre Laporte et Normand Miron (2004) et Constantinople (2005).  En novembre 2006, il produit son premier disque solo  » Spectacle Solo » qu’il promène en spectacle de 2007 à 2009 au Québec et en France. Son deuxième album « Bernard Simard et cie : au fil du temps» suivra en 2010 avec la collaboration de musiciens de chez nous: Olivier Demers, André Brunet, François Marion, Jean Boutin et Josè-Maria Gianelli.  En tant qu’auteur, compositeur, interprète ou arrangeur, Bernard a participé à l’enregistrement de plus d’une quarantaine d’albums et à de nombreuses émissions de radio et de télévision à travers le globe. Maintenant accompagné de cinq musiciens, il poursuit son travail de création et d’actualisation de la musique traditionnelle québécoise autant au Québec qu’à l’étranger.  Bernard n’a dans son métier de temps que pour ce fluide musical qu’il a découvert au tout début de sa passion pour la musique traditionnelle: cette facilité à jouer spontanément, ensemble, à l’oreille comme on dit… « AU COEUR », comme il dirait !

Guitar teacher | La Bottine Souriante (1983-1987) is the first ensemble Bernard Simard toured with. He will play more than 300 concerts in four years across Canada, the United States and Europe. Bernard Simard will record his first album with the group before continuing his own way.  Bernard then starts Manigance – a memorable dialogue between two different styles coming from  the Lanaudière region and Québec City. From 1987 to 1990, Manigance regularly tours in France and in Québec, until 1991 when the ensemble splits for other projects.  In 1992, Bernard settles in France where he will spend nine years. From 1994 till 2001, Bernard Simard travels around France with Gwazigan, a Quebecois music ensemble he founded with friends – three Bretons and one Malagasy, all of them living nearby Rennes.  At the same time, between 1996 and 2001, Bernard was invited to join Cabestan, an ensemble originally from Brest in Britanny specialized in sea chanties.  Other ensembles with whom Bernard played? Les Clochards Célestes, Migration (group of dancers from Québec), Matante Alys, Matawin (québécois music ensemble from Brittany); Nuked (Irish music ensemble from Brittany), Tabarnak (three Bretons and one Québécois), Ben Embelle, Les P’tits Bûcheux, La Tuque Bleue, Les Lutins sans Lutrins …  While being part of many ensembles, Bernard Simard would break his routine by accepting solo shows or welcoming impromptu concerts, seizing for instance opportunities such as Eric Favreau and Pierre Laporte and playing with renowned musicians as Sean Keane, The Chieftains and Charlie Pigott from De Dannan.  If the 80’s and 90’s have been busy musically, the 2000’s will be even more with several bands like Le Vent du Nord (2002 to 2004), Le trio à Quatre with Michel Bordeleau, Pierre Laporte and Normand Miron (2004 ) and Constantinople (2005).  In November 2006, he produced his first solo album « Spectacle solo » and toured from 2007 to 2009 in Quebec and France.  Then follow his second album « Bernard Simard et cie: over time » in 2010 with the collaboration of musicians among us: Olivier Demers, André Brunet, François Marion, Jean Boutin and Josè Maria Gianelli.  As an author, songwriter and arranger, Bernard participated in the recording of more than forty albums and numerous radio and television shows across the globe. Now accompanied by five musicians, he continued his work of creation and updating of traditional Quebec music both in Quebec and abroad.  Bernard has no other time to the music he discovered at the beginning of his passion for traditional music. He has this ability to spontaneously play « by ear » as they say … « From the heart, » he would say.